-ange

⇒-ANGE, suff.
Suff. formateur de subst. d'action de genre fém. à partir de verbes :
louange « action de louer, résultat de cette action »
mélange « action de mêler, résultat de cette action »
vidange « action de vider, résultat de cette action »
A.— Étymol. — Ce suff. a au moins deux origines. Dans certains dér. il remonte à une finale lat. - obtenue à partir de mots comme vind > vendange et blasph > a. fr. blastenge, finale qui prend le sens de « action de... ». D'où, p. anal., louange. Dans d'autres dér. il remonte à la finale germ. -ing, -ung, finale de subst. d'action, p. ex. dans a. fr. losange « flatterie, tromperie, supercherie », issu de frq. lausinga. A. fr. laidange est obtenu p. anal. avec losange (cf. MEYER-L. t. 2 1966, § 127).
B.— Vitalité et productivité.
1. Vitalité. — Le suff. n'est plus senti, parce que les mots où il figure sont eux-mêmes bases de verbes (louanger, mélanger, vidanger) à côté de mots comme échange, vendange.
2. Ce suff. n'a pas été productif au-delà du XVe s. (mélange, le mot le plus récent, date de 1420). Pour les mots d'a. fr. disparus, cf. MEYER-L. t. 2 1966, § 127.
3. Finale homophone : losange « parallélogramme dont les côtés sont égaux » semble être un mot d'orig. celt. (cf. FEW t. 5 lausa « dalle »). La finale est due peut-être à un dér. gaul. lausinc (cf. DAUZAT 1964) ou bien à un adj. losenc « propre à la fabrication des dalles » dont la finale serait germ. (cf. EWFS2).
BBG. — DARM. 1877, p. 88.

Suff. entrant dans la formation de noms féminins désignant l'action de faire qqch. || Ex. : louer, louange; vider, vidange.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.